atelierestienne

SARA FAVRIAU
Titre à venir
26 MARS > 29 MAI 2022
VERNISSAGE —25 MARS 18H30

Sara Favriau, convoque des formes, des symboles et des procédés de nature populaire pour les transposer. Des procédés par lesquels, des sculptures, des installations, des performances sont en dialogue ; une cabane, une pirogue, un arc, un arbre, le voguing… sont des éléments qui font partie de son vocabulaire formel et conceptuel, portant leur propre dramaturgie : leur mise en acte poétique. C’est une rencontre entre passé, présent et futur qu’elle développe depuis des années. Comment le passé et son patrimoine, le progrès et ses découvertes, comment ces deux temporalités, peuvent être – par leur mise en commun – singulières. Ce métissage est au coeur de ses intentions : imbriquer la métamorphose, la fiction, et l’essai, selon une forme simple. Selon des actions essentielles, comme un arbre-pirogue qui traverse une mer, pour retrouver une forêt. Un mélange vertueux approché avec humour, dont la forme poétique, existe jusque dans le titre de ses oeuvres.

Sara Favriau est lauréate du Prix des Amis du Palais de Tokyo 2015. En 2016, elle bénéficie d’une exposition personnelle au Palais de Tokyo : La redite en somme, ne s’amuse pas de sa répétition singulière. En 2017, Elle expose en solo-show au Château de Chaumont, à Independent Brussels et effectue une résidence : Arts et monde du travail avec Ministère de la Culture, en partenariat avec le CNEAI. En 2018, elle participe à la première Biennale de Bangkok Beyond Bliss en tant qu’invité d’honneur. En 2019, elle effectue la résidence French Los Angeles Exchange (FLAX) et participe à la première Biennale de Rabat. En 2020 elle commence une collaboration sur le temps long, avec l’INRAe et des biologistes de l’Unité des Forêts Méditéranéenne. Elle est invité à la Villa Noailles pour le Festival International de la Mode où elle expose une installation d’arbres sculptés et avec lesquels l’NRAe travail sur une parcelle de forêt à côté de Marseille. En 2021, un arbre-pirogue traverse la mer Méditerranée, depuis les salins des Pesquiers à Hyères, où la pirogue a été réalisé, vers la fondation Carmignac sur l’Ile de Porquerolles. A présent, elle effectue une résidence de la Royal Commission RCU and French Agency Afalula residency opéré par Manifesto, à AlUla en Arabie Saoudite. Son travail est présent dans de nombreuses collections publiques : FMAC (collection de la ville de Paris), FDAC Essonne, FRAC Normandie & Caein, MAC VAL (installation pérenne)…

Horaires d'ouverture
du mardi au dimanche de 14H à 18H

Commissariat > Christian Mahé